Edito

Lire la suite

Slolia

Lire la suite

LITTÉRATURE SLOVAQUE EN FRANÇAIS

Auteurs

  • Arpád Soltész (1969)

    Célèbre journaliste d’investigation, il a écrit dans les années 90 sur la mafia, la politique et les privatisations en Slovaquie orientale. Dans son œuvre en prose, il aborde avec un réalisme saisissant les pratiques de la mafia, des oligarques, des groupes qui ont acquis leur pouvoir par la force, et des trafiquants d’êtres humains, mais aussi les pratiques de la police, des services secrets ou encore des juges. L’authenticité est assurée par l’utilisation de l’argot et d’une langue crue ou familière. Bien qu’il parle du côté sombre de notre société, ses écrits ne manquent ni de légèreté ni d’humour. Son premier roman Mäso. Vtedy na východe (La viande. Il était une fois dans l’est) est le récit d’une fille qui est kidnappée pour être vendue sur le marché de la prostitution. L’auteur nous fait découvrir un réseau de trafiquants d’êtres humains liés aux plus hautes sphères du pays. Son dernier roman s’intitule Sviňa (Sale porc), il présente la vie quotidienne dans les pays d’Europe centrale, ces vingt dernières années. Au début, on assiste à des scènes de la mafia, à des affaires de corruption, à des scandales politiques, à des événements inexplicables apparemment sans lien, qui se mêlent peu à peu et se complètent pour qu’enfin les fils de l’histoire imbriqués de manière inexplicable fassent apparaître l’image peu flatteuse d’un jeune État qui, en quête de liberté et de démocratie, se perd dans une voie sans issue. Ce roman documentaire culmine avec un événement, la mort d’un journaliste d’investigation, qui n’est pas sans rappeler l’assassinat de Ján Kuciak en février 2018 en Slovaquie. Les trois composantes du roman, des faits réels, la fiction qui les expliquent et les relient, et les destins de ses héros, constituent pour le lecteur un mélange explosif auquel il est difficile de résister.

    La viande. Il était une fois dans l´est (2019)
    Traduction Barbara Faure
    A paraître chez Editions Agullo

  • Uršuľa Kovalyk (1969)

    Romancière et nouvelliste, elle est surtout auteure dramatique ainsi que metteuse en scène et fondatrice du Théâtre sans domicile fixe (Divadlobezdomova). Les multiples activités du Théâtre offrent un espace pour la créativité dramaturgique aux SDF ainsi qu’aux personnes handicapées. Les romans de Kovalyk se caractérisent par une imagination surréaliste, par les intrigues étranges et la célébration sans tabou de la sexualité féminine. Les ouvrages de Kovalyk ont été publiés en anglais, en arabe, en français, en hindi, en hongrois et en tchèque. Son roman Žena zo sekáča (2008 ; Femme de seconde main, 2017) a été publié en français et raconte l’histoire d’une femme qui vit de la vente de son amitié. Les jeunes protagonistes du roman Krasojazdkyňa (2013 ; L’Ecuyère, 2019) brûlent du désir de réaliser leurs rêves malgré les horreurs du régime totalitaire.

    Femme de seconde main (2017)
    Traduction: Nicolas Guy, Peter Žila
    Éditions Intervalles

    L’Ecuyère (2019)
    Traduction: Nicolas Guy, Peter Žila
    Éditions Intervalles
     

  • Silvia Majerska (1984)

    Née en Slovaquie, Silvia Majerska a suivi des études en littérature et linguistique françaises à l’Université d’Orléans (Licence de Lettres Modernes) et à l’Université Paris-Sorbonne (Maîtrise de Langue Française). Elle est titulaire d’un doctorat de Langue Française en co-tutelle à l’Université Paris-Sorbonne et à l’Université Comenius de Bratislava (Slovaquie). À partir d’un corpus de poésie centré autour de l’œuvre de Victor Hugo et de Michel Deguy, ses recherches portent sur le statut sémiotique, stylistique et rhétorique du langage figuré et sur les paradigmes ethos/pathos et idiolecte/sociolecte (contributions dans les revues Approches et Tópicos del Seminario de l’Université autonome de Puebla au Mexique). Elle a enseigné la stylistique et la phraséologie française à l’Université Comenius de Bratislava (2009-2011), et dispense actuellement des cours de français langue étrangère dans l’enseignement secondaire et supérieur à Paris. Elle est poète et traductrice de poésie contemporaine du slovaque vers le français et inversement (contributions dans les revues La Traductière, À Verse, Poésie en Sorbonne, Place de la Sorbonne, Francopolis).

     

  • Arpád Soltész (1969)
  • Uršuľa Kovalyk (1969)
  • Silvia Majerska (1984)

Suivez nous sur les réseaux sociaux

facebook instagram

Programme

Chers visiteurs, vous trouverez bientôt sur ce site le programme complet des présentations des auteurs slovaques, ainsi que de leurs oeuvres, dans le pavillon de Bratislava à LIVRE PARIS 2019.